Breizh Folies #8

Breizh Folies 2018

On se retrouve par une belle journée ensoleillée pour un festival qui devient le rendez-vous du mois d’octobre. Pour beaucoup, ça sonne comme la fin de la saison estival et des lives, et bien non! Les Breizh Folies nous régalent pour la huitième édition avec une programmation qui risque de mettre le feu. A noter, qu’elle a un peu évolué depuis sa sortie avec l’annulation du groupe The clan. Mais pas de panique, il a été remplacé par un groupe bien connu des Breizh et qui s’intègrent à merveille dans la prog, les trois fromages. J’en reparle plus tard, pour l’instant, place au premier live.

Étonnant groupe que je découvre ce soir qu’est la Flor Del Fango. Formé en 1997, pour un concert de soutien aux indiens de Chiapas l’aventure avait durée quelques années avant une pause de plus de 10 ans. L’année 2018 rime comme le grand retour, avec une tournée surfant sur la vague de la sortie de l’album Hekatombeando, le style rock latino du groupe ayant déjà fait chavirer des bons festivals tel que le Pont du Rock et le festival Au Foin de la Rue tout en ayant fais pas mal de date en salle. Portée par les influences diverses des musiciens, qui viennent de groupes tel que la Mano Negra, Parabellum, Chihuahua, Manu Chao (hé oui, quand même tout ça), vous pouvez vous y attendre, à chaque chanson sa propre histoire, et les unes à la suite des autres prouvant à quel point elles sont uniques en leur genre. Flor del fango est une hymne à la danse et au voyage, tout en se voulant engagé à souhait notamment auprès des minorités . Alors évidemment, du rock latino pour le premier groupe de la grande scène, ça fait venir du monde, ça met dans l’ambiance pour commencer la soirée dans la détente et la danse et ça donne le ton du rythme à suivre.

 

Breizh Folies 2018 - Flor Del Fango
Flor Del Fango - KMP Photographie

 

Justement, on en parlait dans l’intro, on retrouve le groupe Les 3 Fromages qui a répondu à l’appel du festival au pied levé (Enfin quelques semaines avant quand même!) pour retourner encore une fois la scène des Breizh Folies avec un style rock & drôle et un spectacle différent de la dernière fois (Le co(s)mic tour) car ils viennent eux aussi présenter un album sortie cette année, «maman, j’ai raté l’album». Alors bien évidemment, au vue du nom du groupe, ils parlent un peu de fromage.. intéressante addiction d’ailleurs!! Mais le groupe se définit avant tout par des soirées pleines d’humour, de bonne humeur et de rock! Sur scène, ils nous font découvrir des titres du nouvel album comme «ça plane pour moi» (chanson qui a été réalisé avec le groupe allemand wizo)... mais pas d’inquiétude pour les fans de premier jour, ils continuent toujours à passer les anciens titres comme «ça nous soûle», «à la fin de l’histoire», «lettre à Michèle» et pleins d’autres encore !! Et comme cette soirée est exceptionnelle, Les Trois Fromages ont pu inviter Les Fatals Picard à se joindre à eux pour faire leur chanson commune «bébé rockeur»... en live, elle claque ! Et puis comme ils ont l’habitude de se lâcher et près à tout pour faire rire leur public, Willy, le batteur s’est permis une petite moquerie sur Eric, le guitariste qui est le plus âgé de la bande et qui s’est fait une coloration pour cacher ses cheveux blanc ! C’est pas beau de se moquer ….

La fin du live permet de faire une petite pause bien méritée. A noter qu’entre chaque groupe sur la grande s cène, nous avions l’occasion d’aller manger, boire, discuter (Oui rien d’étonnant) ... ou continuer à aller voir des concerts dans l’enceinte extérieur avec deux groupes qui ont fait chacun 2 interludes. Au menu, du bon Punk Rock Celtic, très représentatif des influences du festival Breizh Folies, avec To The Last Drop (Ça rappelle légèrement le passage de Pipes And Pints il y a quelques années par exemple). Pour les fans de musiques de ce style, le groupe fait partie de la rock & folk brigade (Au même titre que les Sons of o’Flaherty passé au Breizh l’année dernière.) Mais on retrouve aussi La vagabonde, avec un rock plus swingué apporté par l’utilisation d’un accordéon et d’un violon. Ils alternent à merveille les morceaux énergique et mélancolique, comique, ou plus rentre-dedans, avec une osmose sur scène et qui se partage rapidement avec le public. En tout cas, les 2 groupes ont permis de passer la scène à interlude pour une seconde scène à part entière, aussi attendue que les concerts de la scène principale.

 

Breizh Folies 2018 - Les 3 Fromages
Les 3 Fromages - KMP Photographie

 

Toujours sur la vague du «country club» sorti en octobre 2016, Les Fatals Picards reviennent sur une scène qu’ils connaissent déjà (Au moins le festival, pas sur que ce soit la même salle qu’au premier passage). Plus de 20 ans d’expérience sur la route, et quelques moments mémorable qui ont marqué l’histoire de la France à jamais ... Oui «l’amour a la française» à l’eurovision de 2007 (qu’ils font toujours en live !), c’était beau, émouvant. Et même si l’eurovision ne leurs ont pas fait gagner ce titre, ils ont gagné le cœur du public français ce soir là!!! Bon ok, j’arrête, je me concentre sur la prestation de ce soir. On retrouve donc le style si déjanté du groupe, que ce soit dans les textes ou dans la prestation scénique. Le concert passe par des chanson sur-vitaminée tel que « la sécurité de l’emploi », soulignant la capacité du groupe à ne pas prendre de pincettes quand ils ont quelque chose à dire. On passe aussi par la classique «Bernard Lavilliers » et des moments plus intimistes lors que le batteur devient chanteur pour «Mon père était tellement de gauche». Le live permet aussi de présenter le dernier album et « Fils de P. » ou encore « A la vie à l’Armor » ont su conquérir le public. A noter qu’ils ont lancé une campagne de crowdfunding pour le neuvième album (Atteint à plus de 300%), donc une sortie d’album à prévoir en 2019 !

On termine le festival avec l’ovni de la soirée qui débute et une identité autant visuelle, scénique que musicale très forte. D’un point de vue de la musique d’abord, on retrouve un style punk rock électro. avec un son qui se veut agressif, par moment macabre, quasiment post apocalyptique et festif à la fois ... En gros, c’est assez difficile à définir et je pense que cela peut renvoyer à des univers différents suivant les personnes. Sur l’aspect scénique maintenant, les membres du groupe sont recouvert de maquillage fluorescent qui donne un aspect visuel très artistique se mélangeant avec la lumière. Hélas, pour la date des Breizh Folies, l’une des membres de Punish Yourself n’étaient pas présente ce qui a créé moins d’étincelle. Klodia, et sa prestation visuelle incroyable, en utilisant des meuleuses sur des plaques de fer (d’où les étincelles), donne un effet très industrielle sur scène collant parfaitement à l’univers des Punish yourself. A la différence des fois ou j’avais vu le groupe, je peux noter la présence d’une seconde chanteuse en plus du chanteur principal ... la question étant, est-ce lié à l’absence de Klodia ou un membre permanent? En tout cas, l’ensemble du groupe à clos le festival dans un univers qui colle bien à la fin de soirée lorsque minuit est dépassé.

 

Breizh Folies 2018 - Punish Yourself
Punish Yourself - KMP Photographie

 

Le festival est encore passé à une vitesse incroyable, avec des concerts vraiment géniaux, une ambiance particulièrement familiale pour les quelques 1300 personnes. A la fin de la soirée, on a toujours autant de plaisir à participer à ce festival, même si une soirée ça passe quand même trop vite. On connaît déjà la date de la prochaine édition qui se tiendra le 12 octobre 2019... je suis confiant pour qu’on puisse retrouver une programmation dans la continuité de ce que propose le festival année après année.

Par Cédric le 10/11/2018

Ajouter un commentaire