Interview : On a parlé des nouveaux projets des Ogres de Barback avec Frédo leur parolier

Ogres

En juillet dernier, nous avions interviewé Alice pour parler de la tournée « Un Air Deux Familles », un projet en commun avec les Hurlements de Léo. Aux Arts Sonnés, c’est son frère Frédo que nous avons rencontré pour parler de l’actu toujours aussi chargée des Ogres de Barback. Retour sur cette belle rencontre.

 

Info-festival : J’ai vu que tu n’étais pas seul sur scène pendant tes balances. Peux-tu nous présenter le collectif qui t’accompagnait ?

 

Frédo : Il s’agit de la fanfare Eyon’lé un groupe d’amis béninois qui était avec nous sur la tournée des 20 ans. On a tourné pendant deux ans ensemble et on se voit encore souvent. Tous les ans, au mois de janvier, je vais au Bénin pour la fête du Vaudou et maintenant, les membres de la fanfare vivent en France. On s’est croisé en région parisienne et je leur ai dit : « Je vous embarque on va en Bretagne ».

 

IF : Ce soir, c’est un peu un rendez-vous familial avec les gars de Tryo et de la Rue Kétanou, ça fait 20 ans que vous vous côtoyez, vous voyez-vous encore régulièrement?

 

Frédo : Oui, on se croise encore régulièrement. Cet été, on a invité Florent (accordéoniste de la Rue Kétanou) sur notre tournée « Un Air deux Familles ». On a aussi invité Mourad et Zeitoun (les deux autres membres de La Rue Kétanou) sur deux ou trois concerts. On peut être 6 mois ou un an sans se voir mais quand on se recroise c’est toujours un plaisir.

 

IF : Est-ce que tu as le sentiment que les groupes de la scène française des années 90 se sont mutuellement influencés ?

 

Frédo : Influencé, je ne pense pas mais je me souviens que sur un morceau, lors d’un concert de la Rue Kétanou, je m’étais dit : « J’essayerai bien quelque chose qui soit dans la même énergie avec la gauche d’accordéon ». Comme n’importe qu’elle groupe, en tout cas pour moi c’est comme ça, quand je vais voir des concerts, j’engrange des idées et puis ça reste en tête avant de ressortir à un moment. Parfois, tu vas entendre un morceau qui ne sera pas dans le même style que ce que tu as envie de créer mais tu te dis que c’est dans cette énergie que tu veux aller.

 

IF : Ce soir, tu es là en partie pour Frédo chante Renaud, quel souvenir gardes-tu de ce projet ?

 

Frédo : J’en garde de supers souvenirs. Ca m’a montré une nouvelle manière de tourner car on était que 3, le sonorisateur, un accordéoniste et moi. J’avais l’habitude de tourner à 10, 15 voire à 20 sur la route. Ca m’a fait du bien, car c’est plus pénard. On prenait le train, on avait juste un sac à dos. C’était très agréable.

 

Fredo

 

IF : On va parler actu des Ogres. Vous repartez avec le Bal Brotto Lopez, comment s’est créé ce projet ?

 

Frédo : Mon frangin (Sam) est parti vivre dans le sud-ouest à Capestan et s’est beaucoup intéressé à la culture occitane. Il a alors rencontré Guillaume Lopez avec qui il a fait pas mal de projets. C’est comme ça qu’est venue l’idée de reprendre des morceaux des Ogres mélangés avec les morceaux du Bal Brotto Lopez.

 

IF : Comment s’est passée cette tournée ?

 

Frédo : La bonne surprise que j’ai eu sur ce projet, c’est l’accueil dans les festivals qu’on a fait. Ca fait 20 ans qu’on tourne et on passe presque toujours dans des festivals de musiques actuelles. Avec ce projet, on a fait des festivals de musiques traditionnelles. Quand on annonçait une danse, le public se mettait en position prêt à danser. On a fait une vingtaine de festivals et j’étais impressionné car sur des soirées avec 5000 personnes, il n’y avait pas un vigile, pas un gobelet par terre. Ca picolait un peu quand même mais ce n’était pas furieux, pas comme lors des gros festivals. C’était bon enfant mais dans le bon sens du terme.

 

 

IF : Pourquoi avoir choisi de repartir sur la route et de sortir un album live deux ans après ?

 

Frédo : Avec les Ogres, on a des plannings sur deux ou trois ans mais on les change régulièrement. On s’est dit plutôt que de sortir l’album tout de suite, on sort le live avec Un Air Deux Familles, on sort celui avec le Bal Brotto Lopez et on refait une vingtaine de dates. Ensuite, on fera le nouvel album.

 

Fred

 

IF : On vous voit souvent dans le coin, on vous a vu récemment aux Arts Sonnés, au Foin de la Rue, au Grand Soufflet… Vous serez par ici pour deux dates en Bretagne et une en Loire Atlantique. C’est le hasard ou il y a une forte demande du public et des structures de bretonnes ?

 

Frédo : Avec le Bal Brotto Lopez, on tourne surtout dans le sud ouest, le centre et la Bretagne car c’est de la musique traditionnelle et que les gens y sont accoutumés. Nous, on annonce qu’on va tourner et après, on va là où on nous appelle. Pour la petite histoire, lors des cinq premières années, on est venu ici 50 fois par an, à tel point que tout le monde pensait qu’on était de Rennes. On nous demandait souvent : « Mais vous êtes de Rennes vous non ? » et on répondait « Non, non de Cergy-Pontoise ».

 

IF : On a vu une photo de toi et Lolo (des Hurlements de Léo) sur les réseaux sociaux. En légende, on apprenait que vous étiez à Sarajevo à la rencontre du groupe Dubiosa. Un nouveau projet est en cours ?

 

Frédo : C’est une chouette aventure. Ils ont le même tourneur que les Hurlements de Léo et comme ils tournent pas mal en France, ils avaient envie de faire un morceau en français. Le tourneur a donc proposé qu’avec Lolo on leur écrive un morceau en français. On les a rejoint là bas pour se rencontrer et discuter. On est parti sur deux morceaux. Un qui est déjà écrit et sur lequel on va écrire des couplets en français et un morceau qu’on va écrire de A à Z avec Lolo. On va partir sur des paroles assez simples au niveau de la phonétique.

 

IF : On avait rencontré avec Alice au Foin de la Rue l’été dernier. Elle nous avait alors confié qu’après l’album de reprises de Pierre Perret et la tournée avec Brotto Lopez, un album allait voir le jour pour 2019. Peux- tu me le confirmer ?

 

Frédo : Oui, c’est prévu pour mars prochain. On a commencé le studio la semaine dernière.

 

Vous retrouverez les Ogres en tournée avec le Bal Brotto Lopez un peu partout en France. Rendez-vous sur leur site pour voir s’ils passeront près de chez vous. On attend également avec impatience le mois de mars 2019 pour écouter leur prochain album.

Par Florent le 25/04/2018

Ajouter un commentaire